Parc national des Cévennes
-A +A
Share
Le 20/01/2021
Vie du Parc
Une exposition qui rend hommage aux hommes et aux femmes qui ont œuvré à la réalisation d’actions emblématiques et structurantes pour le territoire du Parc, de 1970 à nos jours.
© Olivier Prohin PNC
© Olivier Prohin PNC

Plonger dans l’histoire du Parc national est une aventure en soi. Karine Basset, Maître de conférences en histoire contemporaine, s’est essayée avec brio à l’exercice en publiant l’ouvrage Aux origines du Parc national des Cévennes, des précurseurs à la réalisation, à l’occasion du quarantenaire du Parc national. Pour le cinquantenaire, le choix a été fait par l’établissement public de créer une exposition itinérante, accessible à tous, pour retracer l’histoire du Parc, de 1970 à nos jours.

Depuis quelques années déjà, Bénédicte Bouniol, médiatrice culturelle, avait rejoint l’établissement pour traiter, indexer et partager les archives photos du Parc. Ce projet était donc l’occasion de valoriser ce travail de l’ombre, indispensable à la conservation de la mémoire. Les précieux documents détenus par le centre de documentation et d’archives de Génolhac et par les archives départementales de Lozère ont complété le fonds nécessaire à la création de cette exposition. Florence Boissier, technicienne accueil et sensibilisation, a été chargée de coordonner le projet. Deux Lozériennes, Sophie Tiers (Les Ateliers sauvages) graphiste illustratrice, associée à Anne-Laure Baudin, scénographe, ont mis leur talent au service du Parc pour le concrétiser

Une forme simple et accessible à tous

L’exposition naîtra ainsi sous la forme de 20 panneaux, à la fois chronologiques et thématiques. Ils sont richement illustrés par des archives pour la plupart inédites, auxquels s’ajoutent 3 modules originaux et une maquette du territoire du Parc, imaginés pour mettre en lumière le travail de celles et ceux qui ont contribué à la réalisation d’actions importantes sur le territoire : la sauvegarde des races locales, le soutien à la transhumance, la restauration des bâtiments remarquables, le Festival Nature, la Revue Cévennes, la réintroduction des vautours... autant de souvenirs à partager avec les visiteurs, qu’ils soient familiers ou non de l’histoire du Parc. L’exposition a été présentée lors des festivités du cinquantenaire. Elle devait ensuite être installée à Maison Rouge à Saint-Jean-du-Gard, au Vigan, au Pont-de-Montvert et à Villefort. Comme à Florac, l’exposition devait être associée à une causerie mais en raison du reconfinement, ces événements ont été reportés.

Les 50 ans du Parc, on en cause !

50_pnc50_110_260920_mg_2375.jpg

 © Laurent Cadéac

Pour donner corps à cette rétrospective en mots et en images, une causerie a rassemblé toutes les personnes intéressées par l’aventure du Parc. Elles étaient une trentaine, à Florac, réunies autour d’un gâteau d’anniversaire un peu particulier. Orchestrée par un maître de cérémonie, Cyril Djalmit du Théâtre Clandestin, cette causerie a fait surgir des souvenirs, qui, en se répondant les uns aux autres ont permis de reconstituer un pan de la mémoire vive de notre Parc.

.A l’intérieur du gâteau d’anniversaire fictif, des photos et des objets, tirés au sort par les participants ont été le prétexte à des échanges denses, voire bouillonnants. Tout a commencé par un éclat de rire puisque le premier objet tiré au sort a été une photo de l’un des directeurs adjoints du Parc, Guy Beisson, présent dans la salle. Il a ainsi livré des souvenirs, émus parfois, du Parc vécu de l’intérieur. D’autres anciens agents étaient présents et ont pu compléter ces mémoires. Des habitants ont aussi partagé la vision de leur Parc autour de thématiques comme le tourisme, l’agriculture ou la châtaigneraie.

 

Source : De serres en valats - n° 49 - Décembre 2020 - Dossier changement climatique, quel sera le visage du Parc en 2070 ? 

Avez-vous reçu De serres en valats ?

Cet article est extrait du nouveau numéro du magazine du Parc De serres en valats.
Numéro exceptionnel dédié aux 50 ans du Parc, il a été distribué dans les boites aux lettres des habitants du Parc national des Cévennes à la mi-décembre.

Dorénavant, tous les habitants - résidents permanents et secondaires, "stop pub" ou non - de toutes les communes coeur et/ou adhérentes du Parc national sont destinataires du magazine.
41 500 exemplaires ont été imprimés et plus de 40 000 seront distribués dans les boîtes aux lettres.

L'établissement remercie toutes celles et ceux qui auraient dû être destinataires de De serres en valats mais ne l'ont pas reçu, de le lui faire savoir par mail en écrivant à  communication@cevennes-parcnational.fr et en précisant impérativement  leur nom, prénom et leur adresse postale complète.