Parc national des Cévennes
-A +A
Share
Le 22/01/2020
Education à l'environnement
Eléonore Solier livre la malle pédagogique aux écoliers de Sainte-Enimie © Natacha Maltaverne PNC
Emmanuelle Solier, enseignante et chargée de mission service éducatif du Parc national, livre la malle pédagogique aux écoliers de Sainte-Enimie © Natacha Maltaverne PNC
Afin de faire contribuer les élèves de primaire aux 50 ans du Parc, une offre pédagogique spéciale anniversaire a été proposée aux écoles volontaires. 22 ont répondu présentes a l’appel à projets « Des trésors aux portes de mon école... ».

Début janvier, les écoliers ont reçu la visite de Eleonore Solier, enseignante et animatrice au Parc national. Elle n’est pas arrivée les mains vides. Dans chaque école, elle a déposé un grand coffre en bois, attisant la curiosité des élèves. Sauf que le coffre était scellé...

Pour réussir à l’ouvrir les élèves ont du répondre à des devinettes afin de retrouver sept animaux caractéristiques des Cévennes dissimulés dans la spirale de la biodiversité, emblème des parcs nationaux. Les élèves ont fait part de leurs trouvailles à un technicien accueil et sensibilisation ou à un garde moniteur qui après avoir validé les réponses, leur a fourni le fameux code débloquant le cadenas. Un coffre renfermant sept sacs correspondant à sept énigmes à résoudre par les enfants jusqu’au mois de mai.

Des énigmes en lien avec les thématiques et les actions conduites par l’établissement public du Parc depuis sa création. Ainsi l’ histoire du Parc, les milieux aquatiques, le ciel étoilé, les forêts, le patrimoine bâti, le pastoralisme et les pollinisateurs seront à élucider. Pour les aider dans leur investigation, des livres, des brochures, des indices, du matériel d’observation... ont été mis à disposition des élèves. Au travers d’une démarche originale et ludique, ils devront également imaginer le devenir des paysages et des espèces qui les peuplent. 

«Depuis plusieurs années, nous avons la chance de bénéficier d’interventions d’agents du Parc. Ils ont fait découvrir aux enfants le milieu dans lequel ils vivent, sa faune, sa flore...Nous avons donc décidé de poursuivre l’aventure. Je pense que cette malle va attiser notre esprit de curiosité », commente Lydie Palmier, enseignante à Saint-Enimie.

Par ailleurs, les élèves vont également créer leur spirale de la biodiversité dans un coin de la cour de récréation. Chaque école devra en outre choisir une mascotte qui sera soit un animal ou un végétal. Ils l’étudieront et présenteront le fruit de leurs recherches aux autres écoles lors de journées festives qui se dérouleront durant la première quinzaine de juin.