Parc national des Cévennes
-A +A
Share
Le 05/03/2019
Faune
Pygargue à queue blanche © Robert Straughan - LPO Grands Causses
Ponctuellement nécrophage, le pygargue à queue blanche saisit l'opportunité de profiter d'une carcasse sur son lieu d'hivernage © Robert Straughan - LPO Grands Causses
Le 14 janvier 2019, Robert Straughan, animateur à la Ligue de la Protection des Oiseaux des Grands Causses, a eu la chance d'observer un jeune pygargue à queue blanche

Cette observation concerne un jeune oiseau en stationnement hivernal ou en transit. Avec une envergure pouvant aller jusqu’à 2,40 m, cet "aigle" est le plus grand d’Europe . Il est reconnaissable entre autre à son bec très imposant. Sa présence sur une carcasse dans un secteur très fréquenté par les vautours montre l’attractivité des zones de présence des vautours sur les autres espèces ayant un comportement ponctuellement nécrophage.

Seules cinq observations de l’espèce ont été faites sur le territoire du Parc national des Cévennes, entre 1984 et 2003.  Cette sixième observation est donc un évènement, même si la présence du rapace n’est que très ponctuelle - quelques jours à quelques semaines -.

Le pygargue à queue blanche  (Haliaeetus albicilla), qui a fait son retour en France en 2011, compte un seul couple nicheur sur l'hexagone, localisé en Lorraine. L’espèce fréquente néanmoins régulièrement notre pays en période hivernale avec 20 à 30 individus présents sur différents sites, essentiellement dans la moitié nord et l’ouest.

L’espèce affectionne les milieux aquatiques : milieux côtiers, lagunes, grands lacs…, et les effectifs reproducteurs d’Europe occidentale sont principalement localisés en Scandinavie et en bordure de la Baltique.