Parc national des Cévennes
-A +A
Share
Le 22/11/2021
Le couple observé au mois de juillet © Piège photo Emilien Hérault - Parc national des Cévennes

Au printemps, les équipes du Parc national avaient eu la joie de vous informer de l’installation sur le commune de Vialas d’un nouveau couple d’aigles royaux, aigles qui couvaient et sur lequel beaucoup d’espoirs étaient mis.

Le poussin, un petit aiglon mâle, est né, a grandi, a été équipé d’une balise GPS et s’est envolé.

Quelques jours après, la balise émettant en continu sur un point fixe, un agent du Parc national et deux agents de l’OFB se sont rendus sur site, et ont retrouvé le cadavre de ce jeune de l’année.

Déposé au laboratoire départemental de la Lozère où il a pu être autopsié, sa mort serait due à de la déshydratation et de la malnutrition.

 

Tout de même une lueur d'espoir...

Si ce décès a affecté les équipes du Parc national, il reste tout de même une belle note d’espoir dans ce dossier.

En effet, il est très rare que, la première année de nidification, un couple d’aigles royaux réussisse à amener à l’âge adulte un poussin. La littérature scientifique souligne que, l’expérience aidant, les couples sont plus à même au fil du temps d’avoir un succès de reproduction.

Notre jeune couple a donc encore de belles années devant lui pour offrir au territoire de jeunes aigles royaux.

Les équipes du Parc national ne manqueront pas, dès janvier, de reprendre le suivi de ce couple, en espérant voir s’envoler un jeune en 2022.

Si c'est le cas, vous en serez bien entendu informés !

 

femelle_10-06-2021_web.jpg

La femelle observée au mois de juin
© Piège photo Emilien Hérault - Parc national des Cévennes

 

L'Aigle royal, un rapace emblématique du Parc

L’Aigle royal est l’une des espèces emblématiques des parcs nationaux Français et principalement du Parc National des Cévennes puisqu’il est présent sur tous les massifs et que 15 couples sont suivis en 2020 en zone cœur et en aire d’adhésion.

Grand rapace diurne de 2m20 d’envergure pour les femelles (les mâles étant un peu plus petits), il s’installe préférentiellement dans les parois rocheuses inaccessibles mais aussi parfois dans de grands arbres.

 

femelle-vialas_4web.jpg

La femelle observée au mois de février sur la commune de Vialas
© Jean-Pierre Malafosse - Parc national des Cévennes

 

Une période de nidification sensible

La construction des nids commence dès le mois de janvier et s’accompagne de nombreux jeux aériens, parades et festons. La ponte a habituellement lieu entre le 15 mars et le 15 avril et le jeune ou les deux jeunes quittent le nid entre fin juin et début juillet.

L’Aigle royal, qui est sédentaire et territorial, est particulièrement sensible aux dérangements et perturbations sur son site de nidification. Pour cette raison des périmètres de quiétudes ont été instaurés par le Parc National des Cévennes pour permettre aux couples d’aigles d’accomplir leur cycle de reproduction dans de bonnes conditions et d’adapter les activités humaines (travaux, manifestations sportives…) à ces périodes sensibles.

A découvrir, son cri caractéristique :

 

 

 

Sylvie Coenders, garde monitrice

 

Pour aller plus loin :