Parc national des Cévennes
-A +A
Share
Le 15/03/2021
Institutionnel

L'année 2020 a été marquée par le 50e anniversaire du Parc.

© Laurent Caldéac
L’année écoulée à été particulière en raison de la crise sanitaire. Cependant, les équipes de l’établissement public se sont adaptées afin d’assurer la continuité de l’activité dans le respect des consignes sanitaires. Et l’année 2020 a été particulièrement dense puisque l’établissement public a soufflé ses 50 bougies !

 

 

Un demi siècle d’existence, ça se fête !

 

L’année 2020 a en effet été marquée par les 50 ans du Parc national des Cévennes. Avec pour mots d’ordre « Visitons le passé, fêtons le présent, imaginons l’avenir des Cévennes », cet anniversaire a donné lieu à la création d’une exposition inédite « 50 ans d’aventures humaines », l’édition d’un guide du Routard spécial Parc, la commande d’une étude sur l’adaptation du Parc national au changement climatique présentée lors d’une table ronde, des ateliers futuristes pour imaginer la vie dans les Cévennes à l’horizon 2070, sans oublier la mobilisation des scolaires de la maternelle aux études supérieures tout au long de l’année.

 © Laurent Caldéac
 © Olivier Prohin
Arrivée du Tour de France sur l’Aigoual

 

L’autre événement majeur qui a mobilisé les équipes, c’est l’arrivée du Tour de France en coeur de Parc, au sommet de l’Aigoual, le 3 septembre dernier. Dès l’automne 2019, les contacts ont été pris avec l’organisateur ASO pour que la manifestation sportive se déroule dans le respect de l’environnement. La collaboration a été constructive et de nombreux aménagements ont été obtenus: réduction de la publicité, caravane silencieuse, récupération des déchets sans pénaliser l’événement sportif…Le Jour J, une cinquantaine d’agents du Parc a été mobilisée afin de sensibiliser le public à la réglementation.

Deux découvertes ornithologiques

 

Sur le volet connaissance et veille, l’année aura également été marquée par la découverte de deux nouvelles espèces ornithologiques pour le territoire du Parc : le guêpier d’Europe et la chevêchette d’Europe. Par ailleurs, suite au déconfinement de printemps, un travail important de sensibilisation a été effectué auprès des visiteurs qui ont été très nombreux à choisir le territoire du Parc comme lieu de vacances. Un public inhabituel et pas toujours sensible au respect de l’environnement.

 © Régis Descamps
 © Eric Dessoliers
Des chantiers en cours ou terminés

 

S’agissant du développement durable, plusieurs chantiers de travaux sur le bâti de l’établissement ont été réalisés ou sont en cours : cabane pastorale de la Borie du Pont, réfection des toitures du siège, projet d’habitat partagé du Bramadou… L’année 2020 a également permis l’achèvement de certaines opérations lancées en 2019 comme les aménagements extérieurs de la Serreyrède ou le parcours d’interprétation de la magnanerie de la Roque.

  • Téléchargez le rapport d'activités 2020  en cliquant sur l'image ci-dessous :

 

605b1137f2247d0a881bdaab.jpg