Parc national des Cévennes
-A +A
Share
Le 27/11/2018
Layrou en avril 2014 avant son départ © Régis Descamps PNC
Né en Andalousie dans un centre d’élevage, Layrou  fait partie des jeunes gypaètes barbus relâchés sur les grands causses depuis 2012 pour constituer un noyau de population dans le Massif central et établir des échanges entre les gypaètes des Alpes et ceux des Pyrénées.

Agé aujourd’hui de presque 6 ans, Layrou a une histoire hors du commun. Lâché dans les gorges du Trévezel en juin 2013, il arpente le ciel des causses pendant plusieurs mois, s’entraînant peu à peu au vol. Au printemps suivant, il part pour un long périple qui l’amène jusqu’en Bretagne où il est observé pendant quatre jours dans la rade de Brest.

Equipé d’une balise GPS, les équipes de la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO) Grands Causses et du Parc national des Cévennes l’observent prendre le chemin du retour en juin. Malheureusement, Layrou est stoppé dans son parcours et s’arrête dans le Lot. Il est retrouvé au sol, affaibli, amaigri et blessé par un tir de chevrotine (en plein mois de juin !) qui l’empêche de poursuivre son voyage. Il est opéré et soigné pendant plusieurs semaines avant d’être relâché le 23 juillet 2014 vers Meyrueis.

Depuis cette date, Layrou parcourt inlassablement le territoire des causses. Depuis l’automne, il a trouvé un compagnon de route, Adonis, un gypaète mâle, lâché en 2014, de retour dans la région après un long voyage vers la Roumanie. Tous les deux semblent vouloir s’installer ici et construisent un nid commun en attendant qu’une femelle complète le groupe !