Parc national des Cévennes
-A +A
Share
Le 11/02/2021
Eric Dessoliers, chargé de mission Urbanisme et paysage au sein du Parc, a demandé à des étudiants de l'école d'architecture de Montpellier de produire une « carte mentale » du cheminement qu'ils avaient réalisé ensemble à Villefort. Il nous raconte l'expérience et dévoile le rendu, à la fois "touchant et évocateur".

♦ ♦ ♦

 

Au printemps 2020, l'école d'architecture de Montpellier (ENSAM) m'a contacté afin de choisir ensemble un village sur lequel les étudiants pourraient travailler sur le territoire du Parc, pendant un semestre.

Les deux établissements ont en effet signé une convention de partenariat en 2016 : le regard des étudiants sur l'architecture contemporaine, sur notre patrimoine et nos paysages nous intéresse. Il permet parfois de donner un élan à des intentions et à des porteurs de projet. En retour, au contact de notre territoire, les étudiants se sensibilisent au milieu rural montagnard, à nos paysages et à nos enjeux : matériaux locaux, projets écologiques, inscription dans les lieux.

Nous avons finalement choisi Villefort : les problématiques démographiques, urbaines ainsi que la présence d'un lac et l’attractivité touristique qu'il engendre sont autant d'arguments intéressants pour faire plancher les étudiants sur un avenir possible, sur des projets ancrés dans une réalité.

 

05280_bd.jpg

Le lac de Villefort  © Guy Grégoire PNC

 

J’ai rencontré le groupe en septembre dernier et ensemble, nous avons marché à travers la châtaigneraie, les landes et les bois de hêtres, entre la salle des fêtes communale et le lac. Ce parcours semé d’embûches (relief, chemin qui disparaît…), parsemé de points de vue, de murets en pierres sèches, d’odeurs et d’éléments du patrimoine local fut l’occasion de partager des sensations, des constats, de convoquer l’histoire tout en explorant certains potentiels pour envisager l’avenir.

Au moment de les quitter il m’est venu l’idée de leur demander de produire une « carte mentale » du cheminement que nous avions réalisé ensemble. Un document qui témoignerait, de manière sensible et dessiné, de cette rencontre avec les versants parcourus et de nos échanges.

Trois mois plus tard, je réceptionne vingt cartes dessinées dans ma messagerie. Jean-Marc Priam, architecte et responsable de l’encadrement de cet atelier avait en effet soutenu et relayé ma demande.

L’ensemble de la production est très révélateur de la découverte, de la curiosité et du caractère du territoire. La qualité des dessins et des illustrations, ainsi que la diversité des techniques adoptées pour exprimer le parcours sont étonnantes et de très grande qualité.

Je vous propose de découvrir deux de ces rendus, touchants et très évocateurs :

  • La carte mentale réalisée par Valentin Couder
valentin_couder_-_carte_mentale-1.jpg

                                                               

 

La carte mentale réalisée par Loic Coulaud qui a quant à lui choisi de retracer ces instants en bande dessinée :

bd_loic_coulaud_1.jpg

bd_loic_coulaud_2.jpg

 

bd_loic_coulaud_3.jpg
bd_loic_coulaud_4.jpg