Parc national des Cévennes
-A +A
Share

Les plans simples de gestion

Toutes les forêts publiques ainsi que les forêts privées de plus de 25 ha doivent posséder un plan simple de gestion qui définit les objectifs et les actions à mener sur une durée de 10 à 20 ans selon les forêts. 

Le plan de gestion : une opportunité pour dialoguer

L'élaboration de ce plan de gestion est un moment privilégier pendant lequel  le propriétaire, le gestionnaire éventuel et les équipes du Parc national peuvent échanger sur le projet.  Lorsqu’il s’agit d’une forês située dans le coeur, le plan de gestion est soumis à un avis du Parc national sur la conformité du projet  à la règlementation spécifique qui s’exerce dans le coeur

Des diagnostics écologiques et patrimoniaux

Dans le cas d’une forêt située dans le coeur, l’équipe “forêt “du Parc fournit un diagnostic écologique et patrimonial au propriétaire qui élabore ou révise son plan de gestion. Ce diagnostic permet de porter à la connaissance du propriétaire tous les enjeux, de les traduire en recommandations de gestion ou éventuellement en obligations règlementaires. Ce sont ainsi  une vingtaine de diagnostics qui sont réalisés chaque année.

L’indice de biodiversité potentielle

Par sa politique de subventions au territoire, le Parc national favorise aussi  l'élaboration de plans simples de gestion “volontaires”, pour les forêts privées de 10 à 25 ha, et l'utilisation de l'Indice de biodiversité potentielle (IBP) par les propriétaires et les gestionnaires pour améliorer la connaissance de la biodiversité de leur forêt.