Parc national des Cévennes
-A +A
Share

La culture cévenole

Le Parc national des Cévennes est le seul des parcs nationaux de France métropolitaine à être habité par une population permanente significative y compris dans son cœur. Ce caractère confère à la culture une importance particulière et se traduit par un riche patrimoine immatériel.

Légendes, contes et chansons 

Une tradition orale s’est forgée au fil de l’histoire, empruntant au vécu, au légendaire et au religieux, à travers des récits, des contes populaires, et des chansons. Dans les années 1970 et 1980, un travail conséquent d’enquêtes et d’études a été réalisé : histoire et légende des Camisards, culture orale sur le mont Lozère, contes et chansons populaires en Vallée Longue, légendaire en Vallée Française et pays Calbertois.

Le festival « Contes et rencontres », porté par les foyers ruraux de la Lozère, est issu de cette dynamique ethnogrphique amorcée il y a plus de 20 ans. Certains travaux sont par ailleurs valorisés sous la forme d’éditions. L’occitan, n’est plus la langue de communication qu’il était encore au début du XXe siècle, mais reste un vecteur de cette tradition et connaît un certain regain d’intérêt : écoles de langue occitane, événements…

cevennes-n-57-58-contes-chansons-et-recits_vignette.jpg

Revue Cevennes  n° 57-58 Contes, chansons et récits

Le récit du travail de mémoire orale effectué par Pierre Laurence sur les contes, chansons et récits de la vallée Française et du pays de Calberte, pour aller à la rencontre de ceux qui ont tant à dire...

 

  

Civilisation agropastorale 

Linscription des Causses et Cévennes au titre des paysages culturels de l’agropastoralisme méditerranéen met en évidence les interactions constantes entre les activités humaines et l’environnement. Tout un patrimoine immatériel est indissociable de l’architecture et des paysages agropastoraux issus de ces interactions : pratiques agricoles et savoir-faire, représentations et relation de l’homme à la nature et à l’animal, dimension événementielle et communautaire de la transhumance et des rituels… Le parc national impulse aujourd’hui une meilleure connaissance de cette « culture agropastorale », notamment dans sa dimension contemporaine.

Savoir-faire 

Les habitants de ce territoire ont hérité d’un vaste patrimoine construit par des générations de paysans et d’artisans, au prix d’un travail acharné d’aménagement de la nature compliqué par des conditions souvent difficiles. Même si de nombreuses techniques agricoles et artisanales ont disparu, des savoir-faire ont perduré à la faveur de niches économiques encouragées par les pouvoirs publics (pierre sèche, lauze, châtaignier, pélardon).

Des dynamiques sont aujourd’hui fortes autour notamment des savoir-faire de la pierre sèche et de la lauze, ou encore de la transhumance: elles combinent recherche, formation des professionnels, valorisation et structuration des filières.