Parc national des Cévennes
-A +A
Share

Des lieux emblèmatiques

Le territoire du Parc national compte plusieurs sites naturels uniques, dus notamment aux particularités géologiques des différents secteurs. On notera parmi ces sites les gorges du Tarn et de la Jonte ; la grotte de Bramabiau ; les chaos, comme Nîmes-le-Vieux et le bois de Païolive.

Le chaos de Nîmes-le-Vieux

Depuis des millénaires, l’érosion sculpte des formes étranges et fantastiques dans le calcaire dolomitique du causse. Un relief ruiniforme résulte de la dissolution de la roche dont seules subsistent  les parties les plus résistantes qui prennent les formes les plus variées. Le chaos de Nîmes-le-Vieux, taillé dans le calcaire par l'eau, le gel, le soleil et le vent, en est un remarquable exemple. 

Le bois de Païolive

Accroché aux contreforts des montagnes cévenoles, sur la commune ardéchoise de Berrias et Casteljau,  le bois de Païolive est une forêt ancienne reconnue comme un site naturel d’exception.
Avec ses rochers ruiniformes, aux formes étranges et tourmentées, qui dessinent un entrelacs à l’intérieur duquel il est difficile de pénétrer, Païolive stimule l’imaginaire du visiteur... 

Vestige d’une forêt méditerranéenne disparue il y a fort longtemps, le bois de chênes pubescents qui a subsisté du fait de son inaccessibilité fait que ce site est considéré comme un haut lieu de naturalité. On y trouve des secteurs en évolution naturelle avec des arbres de tous âges dont des chênes plus que centenaires.

C’est un site d’intérêt européen pour les lichens et les mousses. Autour du bois, des pelouses calcaires appelées Gras sont encore pâturées. On y trouve des espèces remarquables de plantes, insectes, reptiles, batraciens et oiseaux. Cela fait près de 80 000 ans que l’homme fréquente les lieux. Le site comprend quelque 400 dolmens et de nombreuses grottes qui forment un extraordinaire ensemble archéologique.

Les gorges du Tarn et de la Jonte

Les gorges du Tarn et de la Jonte sont de profonds et spectaculaires canyons que les deux rivières du versant occidental du Massif central ont tranchés dans les sédiments déposés pendant des millénaires au pied du vieux socle primaire. 

Les gorges du Tarn forment une superbe vallée en  canyon creusée entre le causse Méjean et le causse de Sauveterre sans doute à l'ère secondaire. Le Tarn s'est alors frayé un chemin au travers du sol calcaire depuis le mont Lozère où il prend sa source pour rejoindre la Garonne. Les gorges s'étendent d'Ispagnac au Rozier sur 53 km. Le Tarn alterne passages calmes et rapides entre deux immenses fronts de falaises dont la hauteur atteint par endroit 500 m, et sur lesquels se dressent des rocs déchiquetés. Ses eaux bouillonnantes attirent les amateurs de canoe-kayak. Des châteaux se détachant sur des pitons et des villages nichés dans la roche s’égrènent sur son parcours.

La Jonte prend sa source sur les pentes du mont Aigoual et descend jusqu’ au pied des grandes falaises du Méjean. Entre Meyrueis et le Rozier, elle s’enfonce dans des gorges profondes qui offrent des paysages aussi superbes  que ceux des gorges du Tarn ; elle se jette dans le Tarn au Rozier.

Les falaises dolomitiques qui la surplombent sont parsemées de tours et de pinacles ruiniformes. Ces gorges et ces falaises sont le territoire des rapaces et notamment des  vautours fauves et moines réintroduits depuis le début des années 80 par le Parc national et la Ligue pour la protection des oiseaux. Elles sont aujourd’hui le lieu d’un programme de réintroduction du gypaète barbu.

La Jonte est prisée des randonneurs et des grimpeurs, mais c'est aussi un lieu privilégié pour les pêcheurs (réserve de pêche sur de nombreuses sections). A l'opposé des gorges du Tarn, plus faciles d'accès, les gorges de la Jonte sont interdites à toute embarcation.

Des réservoirs de biodiversité protégés

Les gorges du Tarn et de la Jonte sont un site classé depuis 2002 (espace protégé par l’Etat au titre de la loi du 2 mai 1930). Elles font également l’objet d une Opération Grand Site (OGS des gorges du Tarn, de la Jonte et des causses) portée par le Syndicat mixte Grand Site Gorges du Tarn, de la Jonte et des Causses. Elles sont concernées par Natura 2000 au titre de la directive Oiseaux (ZPS Gorges du Tarn et de la Jonte) et de la directive Habitats (SIC Gorges du Tarn et SIC Gorges de la Jonte).

L’abîme de Bramabiau

Considéré comme le véritable berceau de la spéléologie française, Bramabiau est un site étrange, véritable canyon souterrain au fond duquel coule le Bonheur.

"Site étrange et singulier, c'est certainement à Bramabiau que les amateurs de grottes risquent le moins d'éprouver une impression de déjà vu."      Edouard-Alfred Martel