Parc national des Cévennes
-A +A
Share
Le 27/10/2022
© Yannick Manche - Parc national des Cévennes

Les pluies d’automne et les températures douces sont propices à l’observation de la salamandre tachetée (Salamandra salamandra, Linnaeus 1758).

Les adultes, avec leur robe noire parsemée de taches jaune vif sont facilement identifiables.

La larve, quant à elle, peut au premier abord être confondue avec un têtard dont les pattes sont déjà développées mais à y regarder de plus près, on remarque la présence d’une tache blanche à l’insertion de chaque membre et de branchies bien visibles derrière la tête.

 

larve_salamandre.jpg

Larve observée à Genolhac - Juin 2015  © Benoit Deffrennes - Parc national des Cévennes

 

Si la larve a une vie aquatique tout au long de son développement, les adultes ne fréquenteront les cours d’eau bien oxygénés que pour la reproduction. Ils sont de piètres nageurs et il n’est pas rare de retrouver des individus noyés. A l’âge adulte, la salamandre fréquente les milieux forestiers à dominante de feuillus mais aussi les jardins pour peu qu'elle puisse trouver un point d’eau à proximité pour la reproduction.

Protégée au plan national, la salamandre tachetée est très présente sur le territoire du PNC à l’exception d’une très grande partie du causse Méjean. Malheureusement, son déplacement lent, ne lui permet pas toujours d’échapper à la circulation routière.

 

07791_bd.jpg

© Régis Descamps - Parc national des Cévennes

 

Pour mieux connaître cette espèce ainsi que les autres amphibiens présents sur le territoire du PNC, nous vous invitons à consulter la « Liste commentée des amphibiens du Parc national des Cévennes » récemment publiée.

 

liste_commentee_amphweb.png

 

Pour aller plus loin :