Parc national des Cévennes
-A +A
Share
Le 16/09/2021
Faune
Brame du cerf © Jean-Pierre Malafosse PNC
Brame du cerf © Jean-Pierre Malafosse PNC

A la mi-septembre à la tombée de la nuit, un cri rauque et puissant résonne dans les forêts du Parc national des Cévennes.

C’est le brame du majestueux cerf.

 

Vous êtes, chaque année, de plus en plus nombreux à venir observer cette impressionnante parade. D’ailleurs, ce phénomène « s’écoute » plus qu’il ne « s’observe », même si avec un peu de chance, il est possible d’apercevoir ces grands animaux.

Quelques règles s'imposent pour respecter ce moment de la plus haute importance pour la reproduction des cerfs et des biches car ils sont très sensibles au dérangement (bruit, odeur, présence humaine, chiens, ...).

 

Voici nos 10 conseils pour maximiser vos chances d’écoute, préserver ce spectacle de la nature et permettre à d'autres d'en profiter :

 

redimensionner-la-longueur.png

  N°1 : rester à distance

Ne recherchez pas le contact avec les animaux : en cette période les cerfs peuvent se montrer agressifs. De plus, en vous approchant de trop près, vous risquez de les déranger et de faire cesser l'action de brame.

 

 

sentier-de-la-riviere.png

 N° 2 : éviter la sortie de piste

 

Veillez à ne pas vous écarter des pistes et des sentiers autorisés, et à emprunter uniquemenent les pistes, routes et voies ouvertes à la circulation, vous pourriez troubler le déroulement du brame.

 

 

lune.png

N°3 : à la belle étoile

N’utilisez pas de sources lumineuses pour observer les animaux. Leur utilisation pour la recherche du gibier est interdite et constitue une infraction à la loi.

Privilégiez les soirs de pleine lune ou de ciel découvert pour une expérience inoubliable sous notre magnifique ciel étoilé !

 

 

personne-invisible-de-vetements.png

  N° 4 : être visible sans déranger

Restez visible pour les autres usagers de l’espace, mais le moins mobile, bruyant ou agité possible (pour ne pas attirer l’attention des cerfs). Un conseil qui vaut également pour vos observations naturalistes en pleine journée !

 

 

regles.png

 N°5 : respecter les règles

Le Parc national est un lieu exceptionnel par la richesse de sa biodiversité, la qualité de ses paysages et de son patrimoine culturel. Autant d'occasions de s'émerveiller qui sont aussi des responsabilités pour tous ceux qui le traversent.

 

 

jumelles.png

N°6 : jamais sans vos jumelles !

Munissez-vous de jumelles : en augmentant votre distance d’observation, vous respecterez la quiétude des animaux, assisterez à des scènes plus longues et plus intéressantes et garantirez votre sécurité !

 

 

chien.png

  N°7 : cerf et chien ne font pas bon ménage

N’emmenez pas de chiens, même tenus en laisse.

 

 

parfum.png

N°8 : éviter les odeurs qui pourraient le perturber

Les cerfs sont sensibles aux odeurs. Evitez donc de fumer ou les parfums trop forts.

Attention également au sens du vent ! Essayez dans la mesure du possible de vous placer sous le vent (le cerf en amont et l'observateur en aval), ainsi les odeurs et bruits ne seront pas transportés par le vent en direction du cerf.

 

 

sanglier.png

N° 9 : se renseigner sur les actions de chasse en cours

Septembre-octobre est aussi une période où la chasse se pratique. Veillez donc à vous assurer que le site sur lequel vous vous rendez ne fait pas l’objet d’une action de chasse, et notamment d’une battue.

 

 

la-patience.png

N°10 : pour être heureux, soyons discrets... et patients !

Vous l’aurez compris, la discrétion est le maître mot… restez donc à l’écoute sur les routes, voies et pistes ouvertes à la circulation en étant silencieux et respectueux de l’environnement. Vous optimiserez vos chances d’assister à ce magnifique spectacle de la nature !

Et, bien entendu, armez vous de patience. Le brame se mérite !

 

Bonne écoute / Bon spectacle / Bonne expérience !

 

Le brame du Cerf dans le Parc national des Cévennes

Le Parc national des Cévennes recèle de nombreuses places de brame du cerf. Septembre-octobre est la période privilégiée pour l’observer. L’intensité du brame varie en fonction de nombreux paramètres mais elle est souvent à son apogée à l’aube ou au crépuscule.

 

18886_bd.jpg

© Régis Descamps - Parc national des Cévennes

 

Le brame désigne à la fois, la période de reproduction et le cri guttural (mugissement) émis par le mâle. A cette période, les grands animaux se rassemblent sur certaines zones identiques d’année en année : les places de brame, fréquentées également par les biches, sont tenues par quelques grands mâles, qui en défendent l’approche aux autres mâles « coiffés » (porteurs de bois).

Ils cherchent à les dissuader par leur voix, par leurs parades qui mettent en valeur leur masse corporelle et leurs bois, et enfin par leur combativité. Mais les combats entre mâles restent rares dans des conditions de tranquillité normale, et sont exceptionnellement mortels.

Polygames, les cerfs couvrent les biches qu’ils arrivent à garder sur leur place de brame. On peut exceptionnellement entendre bramer au-delà de cette période si des femelles n’ont pas été fécondées. Après le rut, mâles et femelles se séparent. Plus tard, des conditions hivernales rigoureuses pourront favoriser des regroupements dans les zones les plus favorables.

 

esprit_parc_cevennes_web.png

Vous souhaitez partir à l'écoute du brame dans le Parc ? Retrouvez les accompagnateurs Esprit Parc qui proposent des sorties :

 

Cerf © Philippe Baffie
Cerf © Philippe Baffie