Parc national des Cévennes
-A +A
Share
Le 16/08/2017
Evénement
Oreillard méridional © Jean-François Noblet
Oreillard méridional © Jean-François Noblet
Le Parc national des Cévennes abrite vingt sept des trente quatre espèces de chauves-souris recensées en France métropolitaine. Dans le cadre de la Nuit internationale de la chauve-souris, il propose de découvrir ces mammifères nocturnes, autrefois mal aimés et aujourd’hui réhabilités.

Mardi 29 août, deux animations nocturnes permettront de découvrir  le mode de vie, la biologie, les menaces mais aussi les actions de protection mises en place pour préserver ce discret mammifère, puissant insecticide naturel !

Molezon – Aux côtés des p’tits rhinos
Pour entrer dans l’intimité des petits rhinolophes - plus petite espèce européenne - ces chauves-souris discrètes et si présentes dans les hameaux cévenols.
Cette animation s'appuie sur le dispositif vidéo en place à la magnanerie de la Roque. Après une observation de la colonie et une évocation des suivis réalisés par le Parc national pour mieux connaître ces animaux, un déplacement crépusculaire devrait permettre de les suivre sur leurs lieux de chasse.
Les places sont limitées et l’inscription est obligatoire pour participer à cette animation au 04 66 49 53 00 Maison du Parc de Florac
RDV 17h30 sur le parking de la magnanerie de la Roque.
Prévoir pique-nique et chaussures de marche. Pas de chien.
Avec Laurent Bélier, technicien Accueil et sensibilisation du Parc national des Cévennes.

Maison du Parc de Génolhac – Nuit de la chauve-souris
Cette sortie nocturne est également proposée dans le cadre de l’Atlas de la biodiversité communale de Génolhac.
Les chauves-souris sont peu visibles. Grâce à la bat-box, elles peuvent être reconnues !
Diaporama et sortie nocturne.
RDV 18h30 à la maison du Parc de Génolhac
Prévoir un pique-nique.
Sortie accompagnée par Anya Cockle, écologue.

Le saviez-vous ?

 

Des insecticides naturels

En Europe, toutes les chauves-souris sont insectivores. En une nuit, une chauve-souris peut consommer près de la moitié de son poids en insectes variés tels que les moustiques et autres parasites de l'homme, mais aussi des papillons de nuit dont beaucoup d'espèces se développent aux dépens des cultures, des arbres fruitiers… Les chauves-souris se comportent donc comme d'excellents insecticides naturels, et ceci sans empoisonner le sol et l'eau..

(Source SFEPM Société française pour l'étude et la protection des mammifères)