Parc national des Cévennes
-A +A
Share
Le 26/06/2018
Evénement
Plus d’une cinquantaine de personnes s’est élancée au départ de la voie douce à Prat Peyrot dimanche pour découvrir les œuvres monumentales de sept artistes, en leur présence, implantées tout le long du parcours menant jusqu’au sommet de l’Aigoual.

Le parcours Land Art « Les Balcons de l’Aigoual », a été inauguré dimanche 24 juin. Organisé et coordonné par la Filature du Mazel avec le soutien du Parc national des Cévennes, il s’inscrit dans le projet du Pôle nature 4 saisons de la Communauté de communes Causses Aigoual Cévennes Terres Solidaires. 

Cette matinée du 24 juin a également été marquée par l’inauguration d’une joëlette électrique cofinancée par le Parc national des Cévennes grâce au mécénat GMF, dans le cadre de l’action « accessibilité du massif de l’Aigoual ». 

A la suite du déclassement d’une ancienne route départementale d’accès au Mont Aigoual dans le cadre du Pôle nature 4 saisons de l’Aigoual, la Communauté de communes Causses Aigoual Cévennes (CACTS) a souhaité valoriser ce nouvel espace de loisirs nommé Voie de découverte « Les Balcons de l’Aigoual ».

Autour d’un coordinateur artistique local, la Filature du Mazel, un projet partenarial de création Land Art a vu le jour en 2017. L’établissement public du Parc national des Cévennes a saisi l’opportunité d’accompagner cette démarche inédite de création dans la nature. Par son approche sensible, l’art constitue l’un des moyens de rapprocher l’homme et la nature et de toucher une plus grande diversité de publics. 

Ce projet a pris la forme d’un appel à projets, porté par la CACTS et la Filature du Mazel : les artistes sélectionnés ont été invités à créer, à vivre et à proposer une expérience unique reliant art et environnement au cœur de la forêt domaniale de l’Aigoual. 

La mise en œuvre de cette démarche supposait un cadre permettant un exercice de création en cohérence avec les enjeux de préservation des patrimoines et la réglementation du Cœur du Parc national des Cévennes. Une convention a ainsi été définie avec la CACTS, l’ONF et le Parc national afin de garantir le respect de la règlementation (modalités d’installation, prélèvement et usages de matériaux..), tout en assurant une qualité artistique à la hauteur de ce site exceptionnel.

Première expérience de Land Art en cœur de parc, cette initiative illustre tout l’intérêt d’une règlementation laissant toute sa place à une découverte douce et innovante.

 

 

Les œuvres à découvrir jusqu’au 31 octobre

 

1- L’Orée / Yoann Crépin
Une voûte, une porte d’entrée sur la voie, réalisée entièrement à partir de bois mort. Cette première structure ouvre sur le paysage et invite à le vivre pleinement.

2- Bassin versant / Xavier Rèche
Une embarcation réduite à la structure de sa charpente s’incline dans la direction des eaux de ruissellement. Une œuvre qui évoque la ligne de partage des eaux Atlantique / Méditerranée. 

3- Tout là-haut / Guth Joly
Des échelles en bois peintes en blanc. Ces installations invitent à regarder autour, à prendre conscience du sol, de l’arbre et de notre place au milieu d’eux.

4- Le sentier des Arbres liés / Thomas Martin-Yoann Culieras-Arnaud Dubol Lefranc-Marie Keraudren
Un petit parcours qui met en valeur le phénomène naturel d’anastomoses (fusion physique et fonctionnelle des organes de deux végétaux), en ses troncs, ses branches et ses racines. 

5- Assise / Marie-Hélène Richard
Un banc de bois et de branches dont le dossier s’affine et s’élève vers le ciel afin d’admirer le sublime paysage qui s’offre à la vue. 

6- Couchés dans l’herbe / Fabrice Pressigout
Huit personnages de bois et de pierres allongés dans l’herbe, les yeux rivés au ciel. Une invitation à la détente. 

7- Tempus Fugit / Fiona Paterson & Donald Buglass
Couchée au sommet de l’Aigoual, une horloge en bois rappelle la courte vie sur Terre et le temps qui s’écoule pour la planète. Le temps passe et l’Homme continue a détruire et polluer la Terre.