Parc national des Cévennes
-A +A
Share

Les règles pour tous

Promeneurs sur le mont Lozère © Bruno Daversin
Promeneurs sur le mont Lozère © Bruno Daversin
L'une des missions des parcs nationaux consiste à accueillir et sensibiliser le public à l'environnement. Le Parc national des Cévennes est un espace ouvert à tous, cependant pour préserver ses richesses, les acteurs locaux comme les visiteurs doivent respecter quelques règles.

 

La réglementation est illustrée par des pictogrammes d'information et d'interdiction que vous retrouverez dans tous les parcs nationaux de France. Ils sont présentés à l’entrée du cœur du Parc national, sur les supports de communication, dans les Maisons du Parc national mais aussi sur les panneaux d’accueil au départ des sentiers de randonnée.

                Les pictogrammes barrés de blanc indiquent qu’il existe des dérogations possibles

                Les pictogrammes barrés de rouge signalent une interdiction stricte

 

Pictogramme indiquant que les chiens doivent être tenus en laisse
Pictogramme indiquant que le bivouac est autorisé sous certaines conditions
Pictogramme indiquant l'interdiction de jeter des déchets

 

Je tiens mon chien en laisse en zone cœur

 

Pour la tranquillité de la faune sauvage et des troupeaux, la divagation des chiens est interdite.

Ces dispositions ne s’appliquent pas aux chiens de bergers utilisés pour la surveillance, la conduite et la protection des troupeaux, ni aux chiens de chasse participant à une action de chasse autorisée.

Quels sont les bons comportements à adopter lorsque vous croisez un chien de protection des troupeaux ?

 

J’adopte les bons réflexes avec la faune

 

Le nourrissage de la faune n’est pas autorisé en zone cœur. Il est, en effet, important que les animaux conservent un comportement naturel face aux humains. De plus, notre nourriture n’est souvent pas adaptée à leur métabolisme.

Il est également interdit de déranger la faune qu’elle soit sauvage (grand tétras, loutres…) ou domestique (troupeaux).

 

Je suis discret dans les espaces naturels

 

Pour le confort de tous, veuillez ne pas faire trop de bruit dans les milieux naturels. Dérangeant pour les autres usagers et les animaux, cela vous empêche également de profiter d’une expérience paisible dans la nature.

 

J’aimerais faire un feu en zone cœur

 

Il est interdit d’allumer un feu en zone cœur pour éviter tout risque d’incendies, les dégradations du sol et de la biodiversité locale. Cette interdiction n’est pas valable lorsque le feu se trouve dans un bien immobilier à usage d’habitation ou que le feu est attenant à celui-ci.

Il est également proscrit pour un particulier de brûler des déchets ménagers et verts, d’après le Règlement sanitaire départemental de la Lozère et du Gard.

Il ne faut en aucun cas jeter au sol des mégots, des allumettes ou des briquets.

Il est possible d’utiliser un réchaud portatif dans le cadre des missions des agriculteurs, bergers et forestiers selon les arrêtés préfectoraux en vigueur. Les bivouaqueurs peuvent aussi en utiliser un aux conditions que le feu soit allumé à plus de 200 mètres des bois, forêts, plantations et reboisements et que ce soit autorisé par les arrêtés préfectoraux.

 

Je ne jette pas mes déchets dans la nature

 

Les Cévennes est un territoire où prospère une nature préservée. Il attire de nombreux visiteurs à la recherche d’expériences naturelles authentiques. Chacun peut contribuer à la protection de cet environnement en gardant ses déchets avec lui.

Le rejet de déchets, même biodégradables, peut avoir des répercussions directes sur les espèces animales et végétales, telles que l’empoisonnement ou la blessure. Des conséquences indirectes peuvent aussi être observées comme la dégradation de la qualité de l’eau, des sols et des paysages.

Un geste éco-citoyen : au cours de vos promenades, vous pouvez ramasser un ou plusieurs déchets de temps à autre. La nature s’en portera mieux !

 

Je ne prélève ni fossiles ni objets archéologiques

 

Les Cévennes est un territoire archéologique très riche. Il est interdit de prélever des minéraux, des fossiles ainsi que des objets archéologiques en zone cœur. Même si le ramassage d’un fossile ou d’une pierre peut sembler sans conséquence pour un promeneur, il n’en sera pas de même si tous les visiteurs du Parc reproduisent ce comportement. Cela impacte à la fois l’écosystème, l’image et la valeur scientifique des lieux.

Les fouilles de vestiges archéologiques sont soumises à autorisation. Toute atteinte au patrimoine inscrit ou classé au niveau national telle que des gravures ou des piétinements peut engendrer des poursuites.

Il est également proscrit d’utiliser un détecteur de métaux pour rechercher des objets d’art ou provenant de la préhistoire, de l’histoire ou de l’architecture.

 

Je souhaite dormir dans le Parc national

 

Les véhicules

 

Dormir dans un véhicule, une remorque habitable ou tout autre abri mobile est interdit dans la zone cœur.  Sauf si le véhicule ou l’abri mobile se trouve dans la cour d’une maison d’habitation, dans la limite d'un véhicule et sous réserve de l'accord du propriétaire.

Pour écarter tout risque de dérangement de la faune sauvage, lié au bruit ou à la lumière artificielle, le stationnement nocturne des abris mobiles n’est autorisé que sur les aires de stationnement situées en aire d’adhésion.

 

Pictogramme indiquant l'interdiction de dormir dans un camping-car
Pictogramme indiquant l'interdiction de dormir dans une voiture

 

Les tentes

 

Le campement sous tente est autorisé en zone cœur à proximité des maisons d'habitation, à une distance maximale de 50 mètres des bâtiments, dans la limite de 6 tentes maximum et de 20 personnes au total. La durée du campement ne doit pas excéder trois mois.

Des autorisations dérogatoires peuvent être délivrées par la directrice pour tout type de campement (tente, véhicule, remorque habitable, abri mobile) en zone cœur :

  • pour l'accueil collectif des mineurs à caractère éducatif
  • pour les personnes employées sur les chantiers de travaux
  • pour les bergers dans le cadre de leur travail
  • pour les forestiers durant le chantier de coupe
  • pour les événements  familiaux
  • pour les employés saisonniers

 

Le bivouac

 

Le bivouac est autorisé en zone cœur mais uniquement sur certains secteurs et à certains horaires.

Pour bivouaquer, les randonneurs doivent être :

  • Non motorisés
  • sur 50 mètres maximum de chaque côté des itinéraires balisés de grande randonnée (GR, GRP)
  • Sans tente ou dans une tente légère ne permettant pas d’être debout à l’intérieur
  • Sur place pour une seule nuit
  • Présents entre 19h et 9h

 

Attention : Certains tronçons de GR, GRP particulièrement sensibles sont interdits à la pratique du bivouac. Pour les identifier, veuillez consulter les cartes suivantes.