Parc national des Cévennes
-A +A
Share

Le survol

Survol en parapente © Friedberg - Fotolia
Survol en parapente © Friedberg - Fotolia
À l’instar des travaux de création de sentiers ou de la prise de vue, de nombreuses activités peuvent faire appel au survol. Le Parc national des Cévennes réglemente son utilisation pour préserver la quiétude de la zone coeur.

 

Un aéronef dans le ciel peut être perçu par la faune (sauvage et domestique) comme un danger, voire représenter un prédateur. Cette perturbation de la tranquillité provoque souvent un stress chez l’animal.

Au delà de la protection de la faune, le survol présente également des risques de collision en vol notamment avec les nombreux rapaces que nous avons la chance d'avoir dans le Parc.

Soucieux de la préservation de son patrimoine naturel et de la sécurité des aéronefs, le Parc national des Cévennes désire éviter tout dérangement impactant.

 

loupe.png

   Le survol désigne l’action de voler au-dessus d’un lieu.

 

Le survol de la zone cœur est autorisé si l’aéronef se trouve à plus de 1000 mètres du sol.

 

parapente.png

  Je souhaite pratiquer le survol non-motorisé en cœur de Parc

 

En cœur de Parc, faire voler un aéronef non-motorisé à moins de 1000 mètres du sol est possible dans certains lieux et selon des conditions précises, visibles dans L’arrêté réglementant la pratique du vol libre et du snowkite et dans l'arrêté n°2021-0004 du 12 janvier 2021 modifiant la zone de pratique du snowkite sur la station du ski du Mont Lozère.

Trois sites autorisent le vol libre à moins de 1000 mètres du sol et un site autorise la pratique du snowkite.

Le cerf volant est considéré comme un aéronef non-motorisé.

 

drone1.png

  Je peux demander une autorisation pour le survol motorisé à moins de 1000 mètres du sol en coeur de Parc, s'il s'agit de :

 

  • Travaux d’utilité publique ou scientifique
  • Missions d’entraînements des services de secours et de la sécurité civile
  • La promotion du cœur du Parc national

Le drone est considéré comme un aéronef motorisé.

 

attention.png

  Informations importantes - Merci de bien vouloir noter les éléments suivants:

 

  • Toute demande d'autorisation doit être envoyée au Parc 1 mois avant la date prévisionnelle du survol. Les zones de quiétude pour la faune sont complexes et changent en cours d'année. Afin d'être en mesure d'anticiper et de limiter au maximum les risques pour ces écosystèmes fragiles et de limiter les risques pour la faune et les personnes pratiquant le survol, nous ne serons pas en mesure de traiter les demandes qui ne respecteront pas ce délai.
  •  En complément de l’autorisation du Parc national des Cévennes il est nécessaire d'obtenir l'autorisation des propriétaires ou exploitants des terrains survolés.