Parc national des Cévennes
-A +A
Share
Le 17/09/2021
Zen dans son œuf au mois d'avril © Caroline Devevey - Parc national des Cévennes

Les gardes et agents d’accueil du parc sont heureux de vous annoncer l’envol de Zen, ce jeune Vautour moine éclot le 2 mai 2021 sur le sentier des corniches !

 

Pourquoi souligner cet évènement ? Tout simplement parce que les parents de ce rapace nécrophage protégé ont décidé, lors du confinement, d’installer leur nid à 30m d’un des sentiers de randonnée les plus fréquentés du parc sans se douter qu’au printemps, les humains souvent bruyants et parfois accompagnés de chiens, afflueraient en masse.

Pour rappel, on recense seulement 28 couples de vautours moines dans le Parc national des Cévennes où il est considéré comme une espèce d’intérêt communautaire prioritaire.

L’enjeu était donc de taille !

 

img_3186.jpg

Zen se muscle les ailes  © Caroline Devevey - Parc national des Cévennes

 

 

Signalétique de sensibilisation au besoin de discrétion mise en place pour préserver la tranquillité du poussin de Vautour moine. Photo: Valérie Quillard, Parc national des Cévennes.

Pour donner toutes ses chances à Zen le Parc national des Cévennes, en concertation avec la LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux), a donc rapidement mis en place une signalétique sur le sentier à l’approche du nid (50 à 100 mètres avant et après le nid).

L'objectif était d’informer les randonneurs de la présence du jeune vautour et de les inviter à la plus grande discrétion sur cette portion de sentier.

Les agents du parcs se sont également mobilisés, certains même bénévolement, à tour de rôle pour venir assurer des heures de sensibilisation du public et de surveillance afin de donner un maximum de chances à ce poussin de pouvoir atteindre l’âge d’envol sans être trop dérangé durant sa croissance.

Ainsi, entre début avril et fin août, ce sont plus de 5300 personnes qui ont ainsi été sensibilisées par les agents du parc et de la LPO et leurs bénévoles respectifs, par tous les temps et sur de larges plages horaires.

L’aventure ne fût pas de tout repos et Zen nous a aussi fait quelques frayeurs.

Par exemple lorsqu’il est tombé  de son nid le 30 juin. Les agents du PNC et de la LPO s’étaient alors déplacés le jour même pour le récupérer, vérifier son état de santé et le remonter dans son nid.

 

20210630_161239web.jpg

L’agent du Parc national des Cévennes, Bruno Descaves, récupère Zen suite à sa chute
du nid. Il est accompagné de Philippe Lecuyer, agent de la LPO.
© Valérie Quillard -  Parc national des Cévennes

 

Zen s’est donc envolé le 6 septembre alors qu’il venait de fêter ses 4 mois, un âge classique d’envol pour ces rapaces.

 

Un grand merci donc à toutes celles et ceux qui de près ou de loin ont contribué à la quiétude de Zen nécessaire à sa croissance et à son envol dans le ciel des causses !

 

[ Bonus : Retour en vidéo sur les quatre espèces de vautours présents dans le Parc national des Cévennes avec notre garde monitrice, Caroline Devevey ]

 

Le vautour moine

07746_bdweb.jpg

© Régis Descamps -  Parc national des Cévennes

Le Vautour moine est le plus grand des Vautours, avec une envergure qui peut atteindre 2m80.

Sa calotte crânienne est couverte d’un duvet blanchâtre, ce qui passe pour une tonsure et lui vaut le mon vernaculaire de moine.

Sa silhouette en vol est plus celle d’un Aigle de part la largeur de ses ailes, très digitées au bout, lui procurant une tenue plate quand il cercle et légèrement tombante quand il plane.

Il relève souvent sa queue avant de se poser au contraire du Vautour fauve, qui lui laisse pendre ses pattes. Doté d’un bec puissant et très tranchant c’est un nécrophage strict.

Il est spécialisé dans la découpe de la peau, des tendons et des cartilages.

On recense 28 couples dans les Cévennes sur un total d’une cinquantaine de couples en France.