Parc national des Cévennes
-A +A
Share
Le 04/05/2022
© Jean-Christian GARLENC - Parc national des Cévennes

À la demande du Parc national des Cévennes et de la Ligue de Protection des Oiseaux, Enedis a réalisé des travaux pour rendre deux lignes électriques aériennes de moyenne tension (HTA) moins dangereuses pour l’avifaune.

Ces opérations, situés sur la Corniche du Causse Méjean, permettent également de fiabiliser le réseau de distribution. Elles ont été réalisées grâce au financement du programme européen pour la préservation du Gypaète le Life Gypconnect.

La maitrise d’œuvre a été assurée par SDEL (Villeneuve) et EQUANS (Frépestel) avec l’intervention de HBE R+O pour les travaux aériens.

 

carteweb.png

Les deux secteurs de travaux

 

Les câbles assurant l’alimentation électrique ont été partiellement enfouis et en partie remplacés par des câbles isolés. Ce type de câble présente le double avantage d’être plus visible pour les oiseaux et en particulier les grands rapaces et de supprimer le risque d’électrisation.

L’enfouissement assure la sécurité des oiseaux et rend au Causse Méjean son dénuement emblématique !

 

Concernant le premier secteur à proximité de Villeneuve

La ligne monte depuis la vallée du Tarnon. Pour rejoindre le causse depuis le hameau du Viala, un câble toronné et isolé a été mis en place en remplacement des fils nus.

Arrivé à la voie communale, le réseau électrique est alors enfoui jusqu’au hameau de Villeneuve.

Ces travaux ont été réalisés au début de l’été 2021. Ils se sont achevés avec le remplacement à l’aide d’un hélicoptère des poteaux supportant désormais le câble isolé.

 

dsc_0020web.jpg

© Jean-Christian GARLENC - Parc national des Cévennes

 

Le deuxième secteur est celui de Frépestel

Les conditions aérologiques font de ce site un lieu de passage incontournable pour de nombreux oiseaux. C’est également un des points d’arrivée de l’électricité sur le Causse. La ligne monte depuis la Vallée de la Jonte dans le Ravin des Angles, et à l’arrivée sur le plateau se ramifie vers La Citerne à l’ouest et Frépestel à l’est, avant de continuer vers le nord.

Là aussi, un câble isolé et toronné a été installé jusqu’au pied de la corniche. À l’arrivée sur le plateau, 760 mètres de câbles ont été enfouis, pour dégager ce point sensible de tout obstacle aérien.

Les travaux ont été réalisés en fin d’été 2021 et se sont achevés au printemps 2022, là encore par la pose héliportée des supports situés dans la pente.

 

© Jean-Christian GARLENC - Parc national des Cévennes