Parc national des Cévennes
-A +A
Share
Le 27/07/2022
Eau et milieux aquatiques

Le Rieutort et la Gourdouze labellisés "Rivières Sauvages"

© Yannick Manche - PNC
Le 6 juillet dernier, la communauté de communes des Cévennes au mont Lozère et le syndicat mixte d'aménagement du bassin versant de la Cèze ont reçu le label « Site Rivières Sauvages » pour le Rieutort et la Gourdouze, deux cours d’eau du versant sud du mont Lozère, principalement situés dans le cœur du Parc national. Ils deviennent ainsi les 32 et 33ème rivières sauvages à rejoindre le réseau national.

 

Des plaines tourbeuses de tête de bassin aux canyons des zones intermédiaires, les deux cours d’eau présentent des physionomies très diversifiées le long de leur parcours. La qualité de ces cours d’eau permet la pratique d’activités de pleine nature.

 

La labellisation

 

Le syndicat mixte d'aménagement du bassin versant de la Cèze, a élaboré le dossier de candidature en 2021 avec le soutien financier et technique du Parc national des Cévennes et du Département de la Lozère. La communauté de communes des Cévennes au Mont Lozère est co-porteur du label.

Les parties prenantes associées au projet sont :

- La commune de Vialas

- L’Office Français de la Biodiversité

- Le Syndicat Mixte d’Aménagement du Mont Lozère - L’AAPPMA Quatre Rivières

 

La labellisation concerne la totalité des linéaires du Rieutort et de la Gourdouze et de leurs affluents soit 30 km de cours d’eau.

 

Le label « Site Rivières Sauvages » est le fruit d’un long effort collectif qui réunit des acteurs de tous horizons au niveau national : gestionnaires des bassins versants, institutions, collectivités territoriales, entreprises, associations de protection et gestionnaires des milieux naturels, riverains etc….

Il a un double objectif : reconnaître la naturalité extraordinaire des rivières de nos contrées et honorer l’engagement, le travail, la détermination d’une communauté humaine d’un territoire.

 

gourdouze.jpg
 © N Maltaverne - PNC

 

Les actions prévues

Certaines zones humides dégradées par des drainages ont d’ores et déjà été restaurées par le Parc national des Cévennes afin de retrouver leur fonctionnement hydraulique naturel. Des actions, comme l’amélioration des réseaux d’alimentation en eau potable et du traitement des eaux usées, ont également été entreprises par la commune de Vialas.

 

Le programme d’actions identifie :

- des actions de restauration de cours d’eau : suppression d’une ancienne retenue en partie ruiné et aujourd’hui sans usage, lutte contre certaines espèces invasives…

- l‘amélioration de la connaissance : débits, qualité des eaux, populations piscicoles, biodiversité dans les canyons…

- la sensibilisation : information des différents usagers des cours d’eaux, sentier et plateforme d’interprétation dans le cadre du Pôle de pleine Nature

 

Suite à ces deux labellisations, le territoire du Parc compte désormais trois "Rivières Sauvages", le Galeizon avait été distingué en 2018.