Parc national des Cévennes
-A +A
Share
Le 07/10/2019
Education à l'environnement

 

 

Spéléologie, lecture de paysages, ateliers sensoriels, confection d’un nid... Une quarantaine d’élèves des classes de CP au CM2 des communes de Vébron, Bédouès et Ventalon en Cévennes a investi le charmant hameau de Catelbouc, le 3 octobre dernier.

Une journée d’immersion dans les gorges du Tarn afin de lancer leurs projets d’ Aires Éducatives Terrestres (ATE). Deux autres écoles gardoises, Genolhac et Notre-dame-de-la-Rouvière, participent à cette démarche écocitoyenne qui consiste pour les élèves à gérer de façon participative une zone qu’ils auront choisie près de leur école. Ces ATE, soutenues par l’Éducation Nationale, l’Agence française pour la biodiversité et le Parc national des Cévennes s’inscrivent dans le cadre d’un projet d’éducation à l’environnement qui comporte quatre volets : 

  • pédagogique : les ATE constituent une démarche de projet, l’enseignant accompagne les élèves qui sont au cœur du projet,
  • environnemental : des démarches d’inventaires faunistiques et floristiques vont être réalisés sur les parcelles choisies puis les élèves construiront un plan de gestion. Confrontés au réel, ils devront se projeter dans l’avenir,
  • éco-citoyen : cette démarche implique un travail collectif, le respect, des partenariats et de la coopération,
  • sensible : l’immersion dans un milieu est un engagement de tout le corps. Il provoque des émotions et de l’envie, ce qui est déterminant pour le projet et la scolarité des élèves.

« En tant que conseiller pédagogique départemental de la Lozère, j’accompagnerai les classes pour le développement de leurs projets. L’ATE est une démarche innovante, on compte à ce jour seulement une quinzaine de projets. L’Éducation Nationale a également une démarche d’observation. Nous sommes là pour apprendre du travail des enseignants et des réponses des élèves », a résumé Christophe Parayre.

Les classes seront accompagnées tout au long du projet par des associations environnementales : la Maison de la Nature et de l’Environnement pour le Gard (MNE 30) et le Réseau d’Éducation à l’Environnement de la Lozère (REEL48). « Nous apporterons des outils pédagogiques avec l’appui des gardes-moniteurs du Parc national des Cévennes pour la réalisation d’inventaires sur les parcelles. Pour gérer un milieu, il faut bien le connaître », explique Marie-Laure Giraud de l’association En chemin, membre du REEL48. Les élèves procéderont, dans les prochains mois, au choix d’un lieu qu’ils apprécient près de leur école. 

Ecouter le reportage audio