Parc national des Cévennes
-A +A
Share

Le mont Lozère

Landes du mont Lozère © AL
Landes du mont Lozère © AL
Le mont Lozère, barre de granite aux formes massives, offre son point culminant au Parc national, le pic de Finiels (1 699 m). 

Pelouse herbeuse, lande à genêts ou callunes, et chaos de boules granitiques caractérisent le paysage. Partout, ruisseaux et cascades dévalent les pentes entre pâturages et tourbières.  Le Tarn y prend sa source et, comme le Lot, s’écoule vers l’Atlantique tandis que les eaux d’autres rivières partent  vers la Méditerranée.

Le climat du mont Lozère est rude : à la fraîcheur et la lumière de l’été succèdent le vent, la glace et la neige de l’hiver.  

Les maisons sont faites de lourds blocs de granite. L’homme pratique l’élevage bovin. Les troupeaux de belles vaches Aubrac cohabitent, l‘été, avec les troupeaux de brebis transhumants en provenance des plaines languedociennes.

Les forêts abritent des populations de cerfs, chevreuils et sangliers. Le grand tétras y a été réintroduit. Les toubières et les landes à bruyère conviennent bien au lézard vivipare pour sa reproduction. Au-dessus des landes, on peut apercevoir des busards, des faucons crécerelles et des circaètes Jean-le-Blanc.

 

Le Mont Lozère, par Les films du silence