Parc national des Cévennes
-A +A
Share

Les activités forestières

Couvrant plus de 70% de la surface de son territoire, la forêt contribue fortement au caractère du Parc national. En fonction de sa situation, son histoire,s a maturité et sa composition, elle revêt de multiples visages et abrite une biodiversité exceptionnelle.

Les forêts anciennes, et parmi elles les forêts matures, accueillent une grande diversité d’animaux et de plantes bien spécifiques, insectes, lichens et mousses notamment. Les forêts issues de plantations, comme celles de la la fin du XIXe siècle, commencent à se diversifier à la fois en structure et en essences. Les taillis de châtaignier provenant des anciens vergers sont emblématiques des paysages des Cévennes. 

Pour les forêts du coeur du Parc national, l'objectif fixé par la charte est de conforter et développer leur caractère naturel. Cela équivaut à favoriser l'augmentation des essences autochtones et le recours à la régénération naturelle, le développement de structures de peuplement plus hétérogènes, l'allongement des cycles sylviculturaux et la présence de stades de maturité comme les très gros bois et les bois morts. 

Aussi, accompagner les propriétaires et les gestionnaires forestiers pour leur permettre d'intégrer les enjeux environnementaux et paysagers et de mettre en oeuvre une gestion durable est une priorité.