Parc national des Cévennes
-A +A
Share

L'agropastoralisme

L’agropastoralisme regroupe différentes pratiques agricoles ayant comme point commun d’allier l’activité d’élevage, la culture des champs et une place importante du pâturage des parcours ou des estives dans l’alimentation des troupeaux.

Il s’agit de l’activité agricole dominante du PNC, qui façonne depuis des millénaires ses paysages et sa biodiversité. Depuis une cinquantaine d’années, certaines pratiques, notamment du fait de la mécanisation et de la déprise rurale, font rapidement évoluer son impact sur l’environnement. L’établissement public mène donc différentes actions ayant pour but de soutenir l’agropastoralisme tout en veillant à harmoniser ses impacts avec la protection du patrimoine naturel.

Ces actions peuvent être de trois ordres :

  • L’apport de financements : soutien des races menacées, investissements agro-touristiques, opérations de réouverture de milieux, constructions de cabanes pastorales sur les estives, mesures agro-environnementales notamment.
  • La réglementation, qui permet de veiller à ce que les pratiques des agriculteurs soient bien garantes d’un patrimoine naturel protégé. Cette mission est envisagée dans une relation de proximité entre l’établissement et l’agriculteur et dans le cadre d’une vision systémique. Elle est l’occasion d’échanges technico-économique intéressants.
  • L’apport d’ingénierie pour appuyer les projets locaux. Valorisation des produits, travail sur les techniques culturales ou pastorales : l’établissement souhaite s’investir fortement auprès la profession agricole pour faire du PNC un territoire d’innovation agro-écologique.