Parc national des Cévennes
-A +A
Share

Pour consolider les filières lauzes et pierre sèche

Porté par sept partenaires dont le Parc national, le projet Laubamac (LAUziers et BÂtisseurs du MAssif Central) a été retenu dans le cadre du Contrat de plan Etat-région Massif Central 2015-2020 avec un financement de 700 000 € à la clé. Il a pour objectif de consolider et développer les filières des lauziers calcaire et schiste et des bâtisseurs en pierre sèche à l’échelle du Massif Central.

Le projet Laubamac est le fruit d’un travail intense de dix huit mois de nombreux partenaires, coordonné par le sous-préfet de Florac. La mise en œuvre du premier plan d’actions 2016–2018 est assurée par sept structures.

Quatorze actions sont prévues dans quatre domaines : Formation et qualification, Marchés et réglementation, Recherche et développement, Communication et sensibilisation. Le Parc national, pour ce qui le concerne plus précisément, est en charge d’une étude de marché et de la réalisation d’un ouvrage sur les usages contemporains de la lauze et de la pierre sèche dans l’architecture contemporaine. En 2018, il organisera les premières rencontres nationales de la lauze et de la pierre sèche.

L’élément commun aux trois filières est l’utilisation de la pierre « naturelle » mais le champ d’intervention est vaste : chaque type de pierres a ses propriétés et ses professionnels et chaque étape de mise en œuvre (extraction, taille, mur ou toiture) a ses métiers et ses caractéristiques propres (réglementation, usages, techniques). Autant d’éléments à ce système complexe à prendre en compte pour agir dans les domaines de la formation, de la recherche et du développement, de la sensibilisation et sur les marchés économiques.

Lauze de pierre calcaire et de schiste, enjeu patrimonial

Le Parc national des Cévennes travaille depuis plus de 15 ans à la structuration d’une filière Pierre Sèche afin de garantir la transmission de ce savoir-faire qui a modelé notre paysage. C’est ainsi que le processus de professionnalisation de la construction en pierre sèche est né dans les Cévennes. Et le Massif Central compte les derniers départements français où des artisans vivent du travail d’extraction, de taille et de pose de la lauze de pierre calcaire et de schiste comme matériau de couverture. La pérennité des trois filières constitue un enjeu patrimonial important pour notre territoire, mais aussi économique et social car les savoir-faire qui y sont associés ont une forte valeur ajoutée et génèrent des emplois.

Contact au Parc national des Cévennes : Hélène Thouvenin helene.thouvenin@cevennes-parcnational.fr

Vidéos illustrant la filière lauze calcaire en Cévennes