Parc national des Cévennes
-A +A
Share
Le 18/04/2019
Faune

Les mois d'avril-mai sont propices aux rencontres avec des chenilles processionnaires du pin, tout particulièrement, bien sûr, dans les pineraies ou les secteurs proches exposés au sud. C'est en effet la période où ces animaux sortent de leur nid hivernal, descendent des pins et se déplacent en procession sur le sol avant de s'enfouir à quelques centimètres de profondeur.

Lors de ces processions, les chenilles sont stressées et, lorsqu'elles se sentent en danger, elles arrondissent leur dos et provoquent l'éjection de poils urticants. Ces poils légers et nombreux peuvent provoquer des démangeaisons sans même que l'on ait eu de contact direct avec la chenille. Les animaux sont également très sensibles à leur fort pouvoir allergisant.

Or, le printemps est aussi la période où l'on aime sortir de chez soi et partir en balade, seul, en famille, entre amis ou encore avec son chien ! Alors, la vigilance s'impose, et par précaution, si on le peut, il est préférable de privilégier les sentiers exposés au nord, situés dans des gorges ou des forêts de feuillus.

Chenilles processionnaires du pin
Chenilles processionnaires du pin. Crédit : Olivier Prohin - PNC