Parc national des Cévennes
-A +A
Share
Le 15/09/2016
Faune

Le criquet des genévriers a été récemment identifié sur le massif du Bougès par un garde-moniteur.

Criquets des genevriers © Emeric Sulmont PNC
Criquets des genévriers © Emeric Sulmont PNC
Le 2 août dernier, lors d’une animation du Festival Nature qui s’est déroulée sur les crêtes sommitales du Bougès, Emeric Sulmont, garde-moniteur du Parc national, a été attiré par un petit criquet vert fluorescent en lisière de forêt.

En prospectant la zone, il a découvert plusieurs individus présentant les mêmes caractéristiques morphologiques. Leur observation détaillée a conduit à identifier sans ambiguïté, pour la première fois dans le Parc national, le criquet des genévriers (Euthystira brachyptera).

Les femelles de cette espèce ont des ailes atrophiées, d’une couleur rose saumon caractéristique qui tranche avec le vert du corps.
Ce criquet est connu du quart nord-est de la France et des massifs montagneux des Pyrénées, des Alpes et du Massif Central où il se rencontre fréquemment dans les genèvriers, d’où son nom.
Dans le Massif Central, il est notamment présent dans le Cantal, en Aveyron, en Haute-Loire et en Ardèche.

C’est donc une première donnée pour le département de la Lozère et le Parc national des Cévennes.
Les quelques criquets identifiés sur ce site de découverte, sur le massif du Bougès, se trouvaient dans une pelouse dominée par de hautes graminées (brachypode, fétuque et agrostis) en lisière forestière.On peut suspecter sa présence sur le mont Lozère, voire sur l’Aigoual.